Le métier de sellier

Le métier de sellier se pratique depuis fort longtemps et les outils ont traversé des décennies. Le travail de fabrication s'organise autour d'étapes clés orchestrées autour d'un cahier de mesure ou d'un patron. Les peaux déroulées, le travail de découpe commence. Chaque pièce de cuir est abacarrée, angle retiré avec un abat carre. Le formoir, outil en buis laisse un trait de brulure le long des tranches. Celles-ci sont poncées et teintées.

Après toutes ses opérations, l'assemblage du cuir et des boucles donne forme à l'objet. Les coutures, au point sellier, sont réalisées à la main avec deux aiguilles et un fil de lin enduit de cire d'abeille. La pièce de cuir est maintenue avec une pince à coudre, laissant les mains libres.